Mon Musilac 2015 : récit d’un festivalier comme un autre

Attention : l’article que vous vous apprêtez  à lire est rédigé par un festivalier comme un autre, ni journaliste musical, ni objectif.

Du 10 au 13 juillet, Aix-les-Bains accueillait la 14° édition de Musilac. Pendant 4 jours, les festivaliers venus de toute la France (et parfois plus loin !) se sont réunis pour une immense fête au bord du Lac du Bourget. Retour sur 4 jours (et plus) intenses…

Crédits Photo : PhotoSavoie – www.photosavoie.fr

Musilac Jour 0 : Le Before

Dès jeudi soir, les premiers campeurs et les Aixois ont droit à l’apéritif idéal : Le Before. Les Chambériens de Pitt Poule inaugurent le festival avec leur hip-hop Manouche plein de bonne humeur. Mélodies entraînantes, jeux avec le public, tout est là pour que le public présent passe ses premiers bons moments de cette nouvelle édition. Minuit suivra, pour la première de ses deux apparitions du festival. Première réaction, la chanteuse, Simone, partage les mêmes caractéristiques vocales que sa mère, Catherine Ringer. Accompagnée de son frère et de trois amis, elle emmène le théâtre de verdure dans son univers pendant une petite heure… Gush clôturera la nuit avec son rock énergique… Je pars avant la fin, pensant aux 4 prochains jours de folie qui s’annoncent… :-)

Musilac Jour 1 : Cure de Rock sous le soleil Aixois

Premier jour ! Les choses sérieuses commencent… Le cadre est comme toujours magnifique, entre le Lac du Bourget et la montagne, et le beau temps est au rendez-vous. 17 :02, j’y suis ! Juste le temps de retrouver les copains et de boire un verre que les spectateurs déjà arrivés se rassemblent autour de la scène Montagne. Rival Sons arrive, et ça envoie du lourd ! 45 minutes entre blues et hard rock qui passent très vite et donne le ton de cette journée. Imelda May prendra la suite avec succès. Pendant une heure, l’irlandaise à la mèche alterne les tubes de son dernier album (Wild Woman, It’s Good to Be Alive…) et les jeux avec le public. J’attendais beaucoup de ce live, et j’en suis ravi !

Imelda May à Musilac - vendredi10 juillet 2015

Gojira monte ensuite sur la scène montagne. Autoproclamé « premier groupe de bourrins invité à Musilac », on ne peut qu’être d’accord ! Pogos et circle pit s’enchaînent pour le premier véritable moment de violence de ce festival. Les métalleux en sortent ravis, certains cherchent leurs téléphones perdus dans la mêlée, d’autres vont se rafraîchir. Je choisis cette option, il fait chaud quand même ! J’entends d’un peu plus loin les Kooks avant de repartir vers le devant de la scène pour Selah Sue. La jolie belge montre l’étendue de son talent : chant d’une justesse irréprochable, elle rap tout aussi bien le couplet de Childish Gambino sur Together et livre une prestation très convaincante. J’attendais beaucoup de cette première journée, je ne suis pas déçu pour l’instant ! Il est presque 23h, la fatigue commence déjà à se faire ressentir… et Slash n’est pas encore sur scène! Le guitariste mythique des Guns’n’Roses arrive un peu plus tard devant une horde de fans, accompagné par Myles Kennedy (au chant) et The Conspirators, avec une setlist reprenant les succès de ses derniers albums (Anastacia) et les hits de Guns’n’Roses (Welcome to the Jungle…). Le groupe terminera son concert sur (mon morceau préféré des Guns) Paradise City. Pas de doute, mon paradis était à Aix-les-Bains ce vendredi !  On enchaîne avec complètement autre chose : The Parov Stelar Band ! Le DJ autrichien et son groupe auront réussi à faire danser l’esplanade pendant plus d’une heure sur son electro festif. Je commence à ne plus sentir mes pieds, et malheureusement Joris Delacroix, ça sera sans moi.

Jour 2 : Têtes d’affiche et bonnes surprises

Jour 2 : Sans mes groupes fétiches au programme de cette journée, et la voix et les jambes un peu explosées, je commence cette journée avec les punks britanniques The Toy Dolls, bonne surprise de ce festival. Les 2 guitaristes bondissent dans tous les sens, font tourner leurs guitares à la ZZ Top et jouent avec le public. Ils prouvent qu’ils ne sont pas trop vieux pour ça, et par la même occasion que le punk n’est pas mort ! C’est pour ce genre de découverte qu’il ne faut pas venir trop tard à Musilac !

The Toy Dolls à Musilac - 11 juillet 2015

J’assiste allongé dans l’herbe au concert de Cœur de Pirate et Brigitte avant de me rapprocher pour Angus & Julia Stone. Le duo livre un live sans vraie surprise (à l’exception de la reprise très ralentie de You’re the one that I want de la bande originale de Grease) mais interprété de manière très juste. Calogero prend la suite scène montagne. Pas spécialement fan, j’ai passé un bon moment. On sent l’expérience du Rhônalpin dans sa manière de communiquer avec le public : c’est simple et efficace. Les tubes s’enchaînent, comme Face à la mer (où on l’entendra rapper !) et En Apesanteur, chanté par 30 000 personnes. Puis arrive la star de la journée : David Guetta. Des écrans installés de partout, des lumières très présentes et les canons à confettis raviront les fans du DJ. Pendant près de deux heures, l’esplanade est transformée en club à ciel ouvert, où Guetta passe ses titres les plus connus (Love don’t let me go, Love is Gone, Titanium…), les tubes de son dernier album  Listen (Dangerous, Hey mama…) et ceux d’autres artistes (Coldplay, Daft Punk, etc…) dans une ambiance étouffante. On lève les bras, on tape dans les mains, on saute… On aime ou on n’aime pas, mais difficile de rester  indifférent à cette «performance». Même problème que la veille, mes chaussures me font trop mal pour voir The Shoes. Dommage une nouvelle fois…

A bientôt pour la suite : le troisième jour et le fameux Bonus Day !

Gabriel

Publié par otaix dans Spectacles et événements le 16 juillet 2015

Laisser un commentaire

activités vacances activites à la carte baignade balnéothérapie bien-être cadeau coffret bulle coffret cadeau concert court séjour cure thermale détente festival gastronomie gatronomie hébergement idées activités lac du Bourget massage Mission Everest Musilac musique Nature nautisme noël pêche passeport activités patrimoine Randonnée retour aux sources romantique Saint-Valentin Savoie Randolac Spa sport vacances vacances détente vacances qui font du bien week end week end amoureux week end romantique